Enfant qui boude! Que faire?

Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •   

J’ai eu le plaisir d’être invitée par Chang du blog www.ParentaliteZen.com pour participer au carnaval d’articles sur le thème “Vos meilleures solutions face à un enfant qui boude!”. En y participant et en rédigeant cet article sur mon propre blog, tous les lecteurs auront accès librement à la compilation sous forme d’ebook gratuit de tous les articles et des meilleures solutions de blogueurs face à un enfant qui boude. Alors, c’est parti 🙂

**********************

Que celui qui n’a jamais boudé jette la première pierre! 😉

jet pierre

Que l’on dise “bouder”, “râler” ou encore “gronchonner”, le résultat est le même: on est dans le repli et plus dans la coopération!  Selon notre ami Google, bouder signifie “Montrer du mécontentement par une attitude renfrognée, maussade“. Tout part donc d’un mécontentement, d’une frustration. Et notre enfant a plein de raisons d’être frustré, surtout entre 0 et 6 ans. En effet, dans cette tranche d’âge, il n’est pas encore capable de gérer ses émotions.

Mille et une raisons de bouder

Elle aurait voulu encore rester jouer chez son amie et tu veux rentrer chez toi car une tonne de repassage t’attend… elle boude! Il aurait voulu manger des pâtes et tu lui sers un nouveau plat, … il boude!  Elle n’a pas pu porter sa robe préférée parce qu’elle n’est pas lavée… tu connais la suite 😉 Bref, le quotidien de nos enfants est rempli de frustrations et ils ont, de manière générale, 4 façons de réagir:

  • se soumettre/accepter
  • se mettre en colère
  • négocier
  • bouder

Lorsqu’ils décident de bouder, nos enfants se replient sur eux-mêmes, physiquement d’abord. La posture d’un enfant qui boude est loin d’être ouverte, comme l’atteste la photo de cette petite fille prise en flagrant délit de bouderie! 😉 Les mains ou les bras sont croisés, la tête baissée, le regard vers le sol, en position de fermeture. Mais ils se replient aussi mentalement, s’isolent dans leur coin et ce moment n’est agréable ni pour eux, ni pour nous.

Enfant qui boude

Pourquoi boude t’il?

En fait, il existe plein de raisons pour lesquelles notre enfant pourrait bouder, et j’ai choisi d’en lister quelques-unes dans cet article, qui sont pour moi les raisons principales. Je pense qu’il est important de bien comprendre la raison qui se cache derrière sa bouderie, pour ensuite trouver la solution appropriée. Voici ce qui pourrait expliquer la bouderie de notre progéniture:

  • Pour obtenir ce qu’il veut: il te demande avec insistance un biscuit alors qu’il s’est déjà brossé les dents et tu refuses. Il décide de bouder jusqu’à te faire céder. C’est une sorte de manipulation qu’il a peut-être essayé une fois et comme il a vu que cela avait fonctionné, il récidive 😉 Un parent qui est vite en proie à la culpabilisation pourrait facilement céder à ce chantage affectif. Le parent peut se sentir rejeté et accepter de céder à la demande de son enfant pour rétablir la connexion avec lui. C’est normal car on veut avoir de bonnes relations avec nos enfants. Mais s’il voit que cela continue de fonctionner, il le retiendra et recommencera, c’est sûr!
  • Pour punir son parent: il n’a pas apprécié que tu aies refusé de lui acheter un jouet et décide de bouder. Il se venge, parce qu’il a été déçu et veut te le faire payer. Si tu rentres dans son jeu, que tu te justifies, cela lui donnera la confirmation que son comportement a bien une influence sur toi et c’est ce qu’il cherche.
  • Pour obtenir de l’attention: il voudrait passer plus de temps à jouer avec toi, mais voilà, tu es fort occupé. Alors, il peut décider de bouder pour montrer son manque d’attention. Les enfants ont tous le même besoin fondamental d’appartenance. Ils veulent sentir que leur présence est désirée. S’ils ne se sentent plus appartenir, ils vont essayer d’attirer l’attention du parent, mais souvent en ayant un comportement inapproprié, qui risque fort bien de produire l’effet inverse.
  • Par peur: peut-être que lorsqu’il a exprimé son mécontentement par une colère, il a été puni ou on lui a fait comprendre qu’une crise de colère n’était pas socialement acceptée.  Alors, depuis, il s’est adapté et au lieu de piquer une colère, il préfère s’exprimer autrement et décide de bouder.
  • Par mimétisme: s’il a vu d’autres membres de la famille, des cousins ou encore des amis bouder et s’il est fin observateur et a remarqué que cela fonctionnait, il est normal qu’il ait eu envie de tester 😉
  • Par manque de language: parfois, il ne faut pas chercher midi à quatorze heures et une raison physiologique peut tout simplement expliquer le comportement de notre enfant. S’il ne sait pas encore s’exprimer correctement, il peut choisir de bouder pour montrer son mécontentement, surtout s’il a des frères et soeurs dans la fratrie qui usent et abusent de la bouderie.

Enfin, je terminerais en ajoutant une petite précision: il ne faut pas confondre bouderie et timidité. Certains enfants ont besoin d’un temps d’adaptation à la nouveauté et sont dans une attitude de repli qui pourrait s’apparenter à de la bouderie, si l’on n’y prête pas attention. Ma fille, par exemple, a besoin de temps pour se sentir à l’aise lorsqu’on rend visite à la famille et aux amis. Et si, en plus, elle n’est pas de très bonne humeur – parce que réveillée trop rapidement de sa sieste par exemple, on pourrait peut-être penser, à tort, qu’elle boude. Mais il suffit de respecter son rythme et de la laisser venir vers les autres pour s’apercevoir qu’elle ne boudait absolument pas.

Trucs et astuces

astucesMaintenant que nous avons décodé ensemble les sources des bouderies de nos efants, je te propose quelques pistes à explorer pour les diminuer voire les supprimer:

  • Focaliser sur le positif: les enfants apprenent à intéragir dans le monde grâce aux neurones miroirs, c’est-à-dire qu’ils vont observer leur entourage proche et agir comme eux. Alors, si l’enfant nous voit bouder, il risque fortement de faire pareil donc la première chose à faire est de ne pas bouder soi-même (ou du moins pas en présence de son enfant ;))

 

  • L’encourager à s’exprimer autrement: si l’enfant a peur d’exprimer sa colère, on peut lui donner la permission de le faire, tout en le cadrant pour que la colère sorte d’une manière socialement acceptable. Par exemple, en lui disant: “je vois que tu boudes. Est-ce que tu es fâché parce que ton frère a pris ton jouet? Comment voudrais-tu le lui dire?”

 

  • Faire diversion: cette solution n’est pas facile si tu as tendance à culpabiliser rapidement, mais elle est efficace. Le fait de ne pas relever la bouderie et de passer à autre chose pour lui faire comprendre que son attitude ne portera pas ses fruits va faire qu’avec le temps, il va se lasser. Cette solution est adaptée aux bouderies “superficielles” mais si l’on décèle un problème sous-jacent, il faudra valider l’émotion ressentie et réorienter son comportement.

 

  • Faire de l’humour: le parent peut bouder “en retour”, sur le ton de l’humour et sans se moquer, bien sûr. L’effet miroir de son comportement lui fera réaliser que sa réaction est un peu ridicule. Je me souviens d’une publicité où une mère et son fils se trouvaient dans un supermarché quand soudain la mère pique une crise et se roule par terre, ce qui laisse son enfant sans voix. Bon, là j’avoue que c’était un peu exagéré mais mettre un peu de légèreté quand la situation le permet peut faire du bien à toute la famille!

 

  • Le féliciter quand il réagit autrement qu’en boudant: s’il a tendance à bouder régulièrement, le fait de valoriser d’autres réactions va l’aider à sortir de son cercle vicieux.

 

  • Eviter les réactions extrêmes: que ce soit nier la bouderie (ce que l’on peut se permettre dans les cas où il n’y a pas de problème sous-jacent comme nous l’avons vu plus haut) ou lui accorder trop d’importance, en l’amplifiant, au risque que tout tourne autour de la bouderie.

 

J’espère que cet article t’a aidé.e à y voir plus clair et t’as donné des pistes de réflexions pour mieux comprendre les enfants qui boudent et tester quelques solutions lorsque l’occasion se présentera.

Et n’oublie pas, les parents parfaits n’ont pas d’enfants 😉

Ludivine

  • 5
    Partages

2 thoughts on “Enfant qui boude! Que faire?

    1. Merci encore à toi pour l’invitation! Ce fut un plaisir d’y participer et de réfléchir sur le thème de l’enfant qui boude! Merci pour la compilation! A bientôt, Ludivine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Reçois gratuitement l'ebook "Comment devenir un parent bienveillant"